Vendredi 11 aout : du Sud au Nord

Vendredi : déja le départ de Kuta et de ses paradoxes (les plages de surfeur australiens et balinais, les porteuses d’offrandes et les vendeuses de sac LV, les sarongs et les shorts longs de bain, les temples et le HardRock Café – d’où j’essaye d’alimenter, le même matin, ce blog et mon album Flickr, avec une connexion wifi, honteusement achetée 160 R ie 15€ pour 4h, et qui allait encore plus lentement qu’un modem 28k… d’où le pourquoi-du-commun que j’ai rien fait. NB : il y a pas mal de cyber cafés à Kuta qd même, avec des assez bonnes connexions… mais delà a faire fonctionner WordPress qui est, je trouve, assez pourri-turbo-lent et un Flickr Uploadr…)

Bref. Direction Amed (au nord). 3h de routes si on va tt droit. C a nous en prendra 5, avec Arwata Made, très sympathique chauffeur de taxi que j’ai rencontré 2 jours avant (si vous cherchez un conducteur sur place ou une agence locale…) : nous passons par Ubud (honnêtement, j’ai rien vu, mais plein de gens m’ont dit que c’était old-school-chouette), le temple de Goa Lawa (il y a 9 temples nationaux à Bali – sinon, on différencie aussi les temples de la maison, des commerces/bureaux et de la rue) et déjeunons à Candi Dasa au bord de l’eau. Pour rentrer dans un temple national, il faut porter un sarong (qu’on nous vend à l’entrée, c’est pratique.. et ils sont « jolis »). Tous les balinais – qui sont hindoux (mais un peu différemment de l’hindousisme de l’Inde : il y a 4 et non 5 castes et on appartient à la même caste toute sa vie) et non musulmans comme les habitants de Bali qui viennent de Java ou Sumatra ou du reste de l’Indonésie – doivent se rendre dans chacun de ces temples. Celui de Candi Dasa est celui où l’on vient apporter les cendres de ses défunts (on y revient 1 mois après la crémation, de tout Bali, pour une 2eme cérémonie).

C’est notamment Made qui m’explique tout cela : il s’appelle Made car c’est le deuxième enfant de sa famille. On rajoute à ce morceau de prénom un autre prénom et cela fait un nom. Il n’y a pas vraiment de nom de famille à Bali… enfin, à ce que j’ai compris.

Nous arrivons finalement à Amed, au Nord Est de l’ile. C’est un endroit réputé pour son calme et ses spots de plongée. C’est vrai qu’il n’y pas grand chose à faire à part dela plongée. Je m’attendais à trouver – avec la naiveté d’un idiot de westerner bourgeois – de ravissants bungalows. je suis honnêtement un peu dessus. Ce n’est pas évident de benchmarker les hotels car ils s’étendent sur 10km de côtes. J’en trouve un très correct, à 5m de l’eau, avec une piscine.. mais pas top de charme : le SunShineHotel. J’ai un balcon avec une vue imprenable (mais une porte qui ferme moyen;-).

Il y a (notemment) 2 organismes de plongée connus (du Guide du Routard) : Euro Dive et Eco Dive. A l’hôtel, on m’en propose un troisième. Je passe 3 coups de fil. Je choisis Eco Dive : je tombe sur John, canadien qui parle français, 32 ans de plongée, depuis 15 ans à Amed, qui essaye aussi de développer l’activité locale… c’est un type bien.

image-7.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :